Suivez mes aventures, semaine après semaine!

Mars  2008

Retour menu

Samedi 1er

Après un bon café, je me remets en route pour Paris et la Bretagne. En cours de route, mon pote Aimé (que j'ai au téléphone) me cherche une adresse d'hôtel vers Morlaix sur internet. J'appelle l'hôtel en question pour y réserver une chambre pour moi ce soir. Je reste sur la RN4 puis je bifurque vers le RN36 et enfin, la Francilienne vers l'Ouest. Me voilà enfin sur l'A11(appelée "L'Océane"). Comme il est bientôt l'heure de manger, je téléphone à un resto que je connais entre Chartres et Nogent sur la RN23. Il est ouvert ! Je sors à Chartres puis prend la RN vers le Mans. J'arrête manger au resto "La Fourche" pendant 1 heure puis je reprend la route. Une 2ème coupure est faite vers Vitré (35) où je profite de refaire un peu de gasoil puis je fais le reste de la route qui m'emmène jusque Morlaix où j'arrive vers 18h40. Il y a de la place pour garer mon camion juste à côté de l'hôtel et je prend possession de ma chambre. Bonus de l'hôtel: il y a une connexion wifi gratuite ! Ce qui me permet de mettre mon carnet de bord à jour pour ne pas décevoir mes lecteurs qui, je sais, sont nombreux à attendre de pouvoir lire mes péripéties... Oui, je sais, j'ai les chevilles qui gonflent...

Mon camion garé derrière l'hôtel (Photo prise vc mon téléphone portable...)

 

Dimanche 2

Debout à 9h, je m'habille et je descend dans la salle resto pour y prendre mon petit dèj compris dans le prix de ma chambre. Après ce copieux petit dèj, je remonte afin d'y prendre ma douche pour être bien réveillé. Je m'habille, remballe mes affaires et je reviens au camion. Je fais du tri dans mes papiers puis je pars à pied vers le centre de Morlaix, à 40 mns environ de marche. Durant mon parcours, je passe dans une ruelle appelée "Les Cents Marches"... Je les ai comptées.. Il y en a 105 !!! J'arrive en centre ville et je vais voir les horaires des films au cinéma. Ils passent "Astérix aux jeux olympiques" à 13h. Je me trouve un petit resto sympa près de la place et j'y mange une assiette du pêcheur suivi d'un gratin de St-Jacques. C'est la région alors, j'en profite ! 12h40, je me dirige vers le cinéma. Il n'y a pas foule... Je prend un ticket pour Astérix et j'entre dans la salle. Je suis seul ! Quand le film commence, on doit être une petite dizaine de personnes...  Bof, je m'attendais à mieux ! Delon dans le rôle de César lui va comme un gant. Les autres, bof...  Je ressors de la salle à la fin du film, vers 15h15. Dehors, une queue de près de 100m attend pour le film "Bienvenue chez les chtis" !!! J'ai le temps. Malgré le fait que j'ai déjà vu ce film lors de sa sortie en avant-première dans le Nord, je fais la queue à mon tour pour aller le voir une seconde fois. Quand j'entre dans la salle, j'ai un mal fou à me trouver une place tellement la salle est pleine !!! Je regarde ce film et je me marre autant que la 1ère fois. Vraiment un succès ce film ! J'invite ceux qui ne l'ont pas encore vu d'y aller au plus vite !!! Je ressors du cinéma vers 18h 30 et je repars à pied vers mon camion. J'y retrouve mon PC que je connecte au wifi de l'hôtel tout proche. Je me réchauffe un bol de soupe et je me mets dans ma couchette en regardant un DVD. Après, c'est dodo.

Je commence à descendre "Les 100 marches", à Morlaix.
Ça descend...
Très belle ruelle quand même !

Lundi 3

7h, je pars vers Landivisiau où je dois vider ce matin. J'arrive sur mon lieu de livraison: c'est encore fermé. Ça n'ouvre qu'à 8h30... J'attend devant la grille. Quand c'est enfin ouvert, j'entre, je vide, je fais mes papiers puis m'en vais. Un petit appel à Cédric mon exploitant pour savoir ce que j'ai de prévu après: Rien pour l'instant. Il me cherche un petit tour en régional car j'ai un convoi de 2ème catégorie prévu demain au départ de Quimper pour la Belgique. Vers 11h30, je rappelle Cédric pour voir s'il a trouvé quelque chose. Faut que je trouve quelque part où manger ce midi car mon frigo est vide... Cédric me dit de rouler vers Quimper afin d'aller manger. Il pense qu'il n'y aura rien vu l'heure qu'il est. Il me donne mon après-midi donc, j'ai quartier libre. Un coup de fil à mon pote Gaël de Quimper. Il ne travaille pas aujourd'hui !!! Il viendra me chercher durant l'après-midi. En attendant, j'arrive sur Quimper. Je vais déjeuner au Relais de Troyalac'h, à la sortie de Quimper vers Rosporden. J'y mange à midi et demande l'autorisation à la patronne si je peux laisser mon camion sur son parking pour l'après-midi. Elle est OK. Vers 14h30, Gaël arrive sur le parking et m'emmène dans le centre-ville de Quimper car j'ai des trucs à faire à la poste et à la banque. Ensuite, on va chez lui. J'y retrouve sa femme Anita ainsi que ses filles que je connaissais depuis les vacances de l'année dernière. On passe tous un après-midi et une soirée super. 21h30, Gaël me ramène au camion. Je vais au lit !

Gaël est venu me chercher pour l'après-midi et la soirée à Quimper.

Mardi 4

Debout à 6h30, je vais au Relais de Troyalac'h pour y prendre ma douche et mon petit-dèj. 7h45, je pars vers Quimper, dans une petite rue qui est normalement interdite au + de 3,5t. Je suis à peine arrivé que mon pote Jean-Pierre (JPP, ex Depaeuw arrivé depuis peu chez nous) me téléphone. Lui aussi arrive là pour y charger pareil que moi. Il n'est qu'à 5 mns de là et me demande la route. Je le guide par téléphone et il arrive enfin. On se place pour charger. En cours de chargement, Gaby (un autre de nos collègues) arrive lui aussi pour charger comme nous. On s'entraide et quand les camions sont enfin chargés, on est prêts à partir. Les voitures-pilote sont arrivés vers 10h: 3 chtis (Roger dit "Paulo" et Tonio) et un Mayennais (Jean-Pierre). On se mets en route ! Direction la RN 165 vers Lorient puis Rennes, Laval, Mayenne, Alençon, Bernay, Tancarville, Yvetôt, St-Saens, Abbeville, Hesdin, Arras, Douai et la frontière franco-belge de Mouchain (59). On s'arrête sur la RN 165 à Quimperlé pour y manger à midi puis on se remet en route. On passe Rennes et Laval et enfin Mayenne. On s'arrête vers 18h30 au Relais des Bruyères au nord de Mayenne car on ne peut pas rouler quand il fait nuit. On va prendre l'apéro puis un bon repas. 21h30, je retourne au camion pour y passer mes coups de fils et dormir.

 

Mercredi 5 

Je suis réveillé à 6h30. Je vais au resto pour la douche et le petit dèj. Paulo arrive peu après moi suivi de JPP et de Gaby. Tonio arrive en dernier. L'autre Jean-Pierre reviens de chez lui car il habite près de là. Il nous a ramené un petit cadeau à tous: un petit lapin en peluche et un stylo pour chacun d'entre nous. C'est sympa ça !. Je remets mes gyrophares en place et on repars. On passe Alençon puis on arrive à Bernay. De là, on bifurque vers Le Havre et le pont de Tancarville. Après ce pont, JPP et moi nous nous arrêtons dans une station Total car JPP doit remettre un peu de gasoil. Gaby et l'autre Jean-Pierre continuent, on les rattrapera plus loin. En cours de route, je reçois un coup de fil de mon pote Aimé. Il est lui aussi dans le coin. Il escorte un convoi du Havre vers Steenvoorde (59). Il me dit qu'il va prendre l'autoroute à Neufchatel en Bray vers Abbeville... Je lui fais savoir qu'en 2ème catégorie, l'autoroute est interdite... Il me fait savoir en retour qu'il y a des travaux sur la RN et qu'il y a une dérogation pour l'autoroute. Je trouve cette info très intéressante pour nous... J'appelle Cédric, mon exploitant et lui demande de se renseigner auprès de la DDE du 76. Pendant ce temps, avec 4h30 de conduite, on n'a toujours pas rattrapé Gaby et Jean-Pierre... JPP, Paulo, Tonio et moi nous arrêtons dans un resto à Yerville pour le repas du midi. Cédric m'appelle à ce moment là pour me confirmer l'info d'Aimé. Je lui donne le n° de fax du resto et il m'envoie l'arrêté stipulant la dérogation. On mange puis on rattrappe Gaby. Je le mets au courant du changement d'itinéraire. On s'engage sur l'A28 à St Saens puis on tire direct jusque Abbeville. Ça nous fait gagner pas loin de 45 mns sur notre parcours !!! On pase Arras puis on s'arrête 45 mns à Gavrelle, entre Arras et Douai. Durant cette coupure, je file en voiture avec Paulo à la station Total de Dourges Delta 3 pour aller chercher les eurovignettes pour Gaby, JPP et moi. De retour à Gavrelle, je finis la coupure avec les autres puis on se remet en route. La traversée de Douai se passe sans encombres, sous les yeux des douaisiens qui nous regardent passer tous gyrophares allumés. Avec presque 10h de volant, on arrive enfin à la frontière de Mouchin vers 18h45. Deux de nos voitures-pilotes repartent (Paulo et Jean-Pierre) et seront remplacées demain par 2 autres voitures-pilotes belges. On discute un peu avec les autres convois & voitures-pilotes présents puis c'est dodo car demain, on décolle à 4h du matin. En effet, sur les autoroutes belges,les convois de 2ème cat ne peuvent circuler que de 21h à 6h et on n'a pas envie de prendre les nationales...

 

Jeudi 6

Réveil à 3h30, JPP m'a préparé un bon café bien chaud. Je réveille Tonio. Gaby vient nous rejoindre puis une voiture-pilote belge est déjà présente: c'est Eric. Il nous explique que la 2ème voiture pilote nous rejoindra après. On se mets tous en route vers Tournai (B) puis c'est l'autoroute vers Mons, puis Charleroi et Liège. On sort entre Charleroi et Liège puis on continue par la nationale pour enfin arriver sur notre lieu de livraison. Le temps que la grue arrive et qu'on soit vidé un par un, on repart vers 11h direction Dendermonde où nous attends à chacun, un chargement pour l'Ouest de la France. On s'entraide au chargement à bâcher et à sangler les 3 camions. Moi, j'ai chargé pour la Vendée, à livrer lundi. Retour à Pérenchies pour nous 3. Comme JPP va rester la nuit à Pérenchies car il doit aller demain au garage pour y faire des réparations de sa remorque, je lui propose d'aller dîner avec lui dans un resto qui vient d'être racheté par une de nos connaissance. Un autre chauffeur arrive à Pérenchies: C'est Patrick. Lui aussi va dormir dans son camion ici car il habite trop loin (Le Cateau) alors qu'il doit charger à côté demain. On l'emmène avec nous à l'Auberge de la Bonne Côte à Hallennes-lèz-Haubourdin. On pase une soirée sympa entre copains puis je les ramène à Pérenchies. Je rentre chez moi.

 
Vendredi 7

Je me réveille à 8h30. Le temps de déjeuner et de prendre un café, je prend ma voiture et file au marché d'Armentières pour y acheter des CD et DVD vierges. Ensuite, j'arrive à Pérenchies. Je prend ma carte numérique dans mon camion et je vais au bureau afin qu'elle soit vidée dans le PC de Cédric. Je finis mes papiers de ma semaine puis je rend tout. Je vais chez CB service à Roubaix afin d'y aller récupérer la CB de JPP que j'avais déposé en réparation puis la ramène à Pérenchies. 11h30, j'ai fini ma semaine. Je rentre chez moi en week-end. Au programme la semaine prochaine: Départ dimanche soir pour la Vendée...

Itinéraire de ma semaine

Samedi 8

Repos

Dimanche 9

Départ à 22h de Pérenchies. Direction la Vendée !!! Durant l'après-midi, j'avais préparé un gâteau au citron et un thermos de café pour nous la nuit. En effet, normalement nous sommes 4 collègues à partir vers l'Ouest ce soir. J'arrive à Pérenchies vers 21h30 et je pose toutes mes affaires dans mon camion. Le moteur tourne pour faire gonfler les bouteilles d'air. Je suis seul sur le parking. J'appelle Jean-Pierre (JPP) pour savoir où il est: il vient de partir de chez Renault où sa remorque a été réparée durant le week-end. Il me donne RV à la Total de l'aire de Phalempin au sud de Lille. Il m'apprend aussi que les 2 autres chauffeurs ne partiront que vers 3h du matin. Après s'être rejoint, JPP et moi faisons la route ensemble vers Nantes via Paris. C'est le baptême de mon badge de télépéage qui est installé sur le pare-brise de mon camion depuis vendredi dernier. Des copains m'avaient dit que c'était une merde, que des fois ça ne déclenchait rien... J'arrive au péage d'Arras: Biiip ! Ça roule !!! On passe Paris comme des balles puis on fait un arrêt de 45 mns vers Chartres. J'offre à JPP un morceau de gâteau et une bonne tasse de café. On se remets en route. Passé Le Mans, j'ai un méchant coup de barre... On décide de s'arrêter pour dormir un peu entre Le Mans et Angers. Je vais dormir 1h30 et c'est mon réveil qui me fait lever...

Itinéraire pour descendre vers l'Ouest
Lundi 10

On se remet en route vers Nantes. Depuis le Nord de Paris, une tempête nous secoue bien et plus on file vers l'Ouest, plus ça souffle ! On plaint les camions bâchés... Nous en plateau, on n'est pas trop en danger de se coucher sur le côté... Arrivés sur Nantes, le pont de Cheviré est fermé à cause de la tempête. Ça bouchonne partout ! JPP et moi nous nous séparons: lui vers Noirmoutier, et moi vers La roche sur Yon. J'arrive chez mon client entre Nantes et La Roche vers 9h. Ils m'offrent un bon café puis je débâche mon plateau et enlève mes sangles. 10h45, je suis vide. JPP m'appelle: il est vide aussi. Il doit charger demain à La roche pour le Nord. Ça tombe bien: moi aussi !!! Mais avec 10 heures de volant, il ne pourra pas descendre jusque La Roche. Je lui indique un resto routier que j'ai vu à Machecoul en descendant et je vais l'y rejoindre. 11h30, on est en coupure "de nuit". On se met sur le parking du resto, on va se boire un café puis on rejoint nos cabines respectives... Moi, je vais dormir jusque 15h30.  Ensuite, c'est une bonne douche au resto puis le repas du soir pris dans ce même resto: Le Cheval Blanc, à Machecoul. Je reviens à ma cabine vers 21h puis je vais au dodo jusque demain !

Mon badge de télépéage, incliné à 45°

Mardi 11

On se met en route vers 6h30 direction La Roche sur Yon. On y arrive 1 heure plus tard. Le temps de charger nos modules pour Valenciennes et on repart 30 mns plus tard. Petit arrêt au resto "Chez Juju" à la Roche pour le café et on continue la route. En cours de chemin, on tombe sur Patrick de chez Gefco. C'est un ancien collègue et copain qui travaillait chez Depaeuw tout comme JPP et moi. Petit arrêt sur un parking pour discuter un peu puis on fait la route ensemble. Arrivés sur Le Mans, Patrick biffurque vers Rouen. Nous, on reste vers Paris. On s'arrête 45 mns pour la pause de 12h à la Total de Sarthe-Sargé-Le Mans sur l'A11. JPP doit faire son plein de gasoil... On se remet en route direction Paris qu'on traverse assez vite puis l'A1 vers le Nord. 2ème coupure à la Carrefour de l'aire d'assevilliers où on prend notre douche. ENsuite, bifurcation vers l'A2 vers Valenciennes où on arrive au centre routier vers 19h. Notre collègue Gaby est déjà là à nous attendre. On va dîner à 3 puis après, c'est dodo.

Rencontre entre 3 ex-Depaeuw: Patrick, JPP et moi.

Itinéraire pour remonter à Valenciennes...

Mercredi 12

Réveillé à 6h30, je vais boire mon café au centre routier et y faire ma toilette. 7h30, on part vers Valenciennes. On doit vider nos bungalows sur un chantier dans une petite rue dans le centre d'une petite bourgade au nord de Valenciennes. C'est juste mais ça passe. Les numéros des bungalows font que je vide en 1er. Ça m'arrange car j'ai déjà mon rechargement: Charleroi (Belgique) > St Malo. J'arrête en frontière pour y payer le racket belge (l'eurovignette) puis je continue vers Charleroi. J'y charge 2 tourets pour l'île de Jersey et je repars vers la France. Je m'arrête vers Mons (B) pour y faire ma pause repas de 45 mns puis je continue. Vu ma hauteur (presque 4,60m), je fais tout par autoroute: Mons > Valenciennes > Péronne > Amiens > Neufchâtel en Bray > Le Havre > Pont de Normandie > Caen (rocade Nord) > Avranches puis ensuite la 4 voies vers Pontorson et St Malo. Sur la nouvelle autoroute A29 entre Amiens et Neufchâtel, au grand péage d'Aumale, la Sanef on installé en test un couloir de télépéage pour les voitures ET les camions où on passe sans s'arrêter à 30 km/h. J'y passe pour voir...  Biiiiip !!  Ça roule !!! Même pas peur !!!  Si ils installent ça sur tous les péages de France, on fera un grand pas dans le gain de temps... Peu avant Avranches, je m'arrête pour mon repos journalier. Ce soir, c'est bol de soupe, fromage et dodo !

Charleroi > St Malo > La Roche !!!

Jeudi 13

J'arrive chez un transporteur au port de St Malo où je dois décrocher ma remorque et en récupérer une des notres vide sur place... Je transfert toutes l'équipement de ma remorque vers l'autre (calages de bois, Bâches, sangles et cliquets, équipement convoi...) puis je repars vers Pontorson où j'arrive vers 11h30. J'y prend un repas dans un resto du coin. Entre temps, Cédric mon exploitant me donne la suite du programme: Chargement à La Roche sur Yon pour Pérenchies ! Pour remonter, y'a pas mieux !!! Je descend vers La Roche via Rennes et Nantes. Petit arrêt douche dans un resto à l'Ouest de Nantes au pied du pont de Cheviré puis j'arrive à La Roche vers 16h40. Jérémie (un de mes collègues) est déjà sur place. Il a le même chargement que moi. On s'entre aide à sangler nos bungalows puis on fait la route ensemble vers le Nord. Au soir, on se trouve un resto dans la Sarthe, entre Angers et le Mans. Bon repas puis c'est dodo.

Très belle vue de Saint Malo

Vendredi 14

Réveillé à 5h30, on remet en route à 6h. On décide de rallier le Nord par Le Mans, Rouen et Abbeville. En cours de chemin, je reçois un appel de mon pote Jeannot qui roule en citerne alimentaire chez Sitra. C'est un de mes très bons amis et il est aussi un des testeurs de resto pour notre site www.resto-routier.com . Actuellement, il finit sa coupure sur un parking de l'autoroute entre Le Mans et Alençon...  Je suis sur cette autoroute !!!  On le rejoint et on fait la route ensemble. On passe Rouen puis Jeannot continue vers Hesdin où il doit aller vider. Jérémie et moi nous arrêtons aux relais des Hayons (76) pour y prendre un petit-dèj et une bonne douche. Nos 45 mns de coupure faite, on fait le reste de la route vers Pérenchies. On avait remarqué des traces de gasoil sur le côté droit de l'autoroute entre Rouen et Abbeville... Sûrement un camion qui a oublié de mettre son bouchon de réservoir... Arrivé à Abbeville, toujours les mêmes traces de gasoil, surtout dans le grand rond-point au nord d'Abbeville. En sortie de rond-point mon camion commence à partir en vrille: ça glisse !!!  Je rattrape le coup et je roule plus vers le milieu de la route car c'est dangereux ce p****n de gasoil sur la chaussée... Je fait remarquer à Jérémie qu'à quelques kilomètres de là, il va y avoir la grande côte de Labroye et si il a y toujours du gasoil par terre, on va avoir du mal à la monter... Arrivé en bas de la côte, on voit des camions sur le côté qui ont du mal à la monter... Nous, on essaye. Je dose la pédale du mieux que je peux pour pouvoir la grimper. Dès que j'accélère un peu trop, mes roues glissent... On arrive enfin en haut à 5 km/h... Ouf !!! Le reste de la route se passe sans encombres, tout en restant attentif au moindre glissement de roues. 13h45, on arrive enfin à Pérenchies ! Je fais mon plein de gasoil et je remplis mes papiers. Comme les bungalows chargés hier doivent être stockées chez nous, le client arrive avec son gros chariot et nous vide en 2 coups de cuillère à pot. 15h, j'ai fini ma semaine. Près de 3200 kms cette semaine donc, j'ai bien roulé ! Et mon badge de télépéage n'a pas bugué une seule fois !!!

Rencontre avec Jeannot !!!
***
Remontée vers Lille.
Samedi 15

Repos

Dimanche 16

Repos

 

Lundi 17

Repos

 

Mardi 18

J'arrive à Pérenchies vers 10h. Je dis bonjour à tout le monde puis j'enfile mon bleu et me voilà prêt pour laver mon camion au Karcher. 11h30, il est tout propre. Je pars avec Bruno à Dunkerque où je dois aller charger un module en  3 mètres de large (convoi exceptionnel de 1ère cat) pour l'Alsace. Au départ, nous serons 4 mais les 2 autres n'arriveront que dans l'après-midi... Bruno et moi arrivons sur le parking où les modules sont posés puis on attend 14h que la grue arrive. Pendant ce temps, je casse la croûte. 14h, la grue est là ainsi que le responsable. Je charge en 1er car le seul module en 3m est devant les autres. De plus, en convoi je n'ai pas droit à l'autoroute avant Reims alors que mes autres collègues sont en normal. 15h40, je pars en laissant seul Bruno qui attend Jérémie et Francky. Ils feront route ensemble par l'autoroute... Moi, je file vers Bergues (la ville la + connue du Nord actuellement grâce au film "Bienvenue chez les Chtis") puis Hazebrouck, Béthune, Arras, Péronne, St-Quentin, Laon et Reims par la nationale. Je fais un arrêt repas du soir entre Péronne et St Quentin. Je traverse Reims par le centre-ville puis j'emmanche l'autobahn à Cormontreuil direction Metz et Strasbourg. J'arrête pour la nuit peu après Verdun, il est presque minuit...

Le module est levé par la grue...

... et posé sur ma remorque !

Mercredi 19

J'ai eu froid toute la nuit et pour cause: mon chauffage auxilliaire (Webasto) est en panne !!! J'allume le moteur et mets le chauffage à fond pour réchauffer la cabine. J'essaye d'allumer mon webasto: il fume comme un cancéreux tabagique... 9h, je remets en route pour faire le reste de la route. En cours de chemin, la neige arrive !!!  Et merde.... Je fais quoi là ??? Normalement, en cas de neige les convois doivent s'arrêter... Bon, il ne neige pas tant que ça puis elle ne tient pas au sol... Je continue. J'ai bien fait car peu après Phalsbourg, il n'y a plus rien. Je passe Strasbourg puis je file vers Colmar par l'ancienne RN83. J'arrive à destination entre Strasbourg et Colmar vers 13h45. La grue est déjà là. Je me mets en place puis je déssangle. Le module est enlevé pareil que les caisses qui l'accompagnent. Je bigophone à Cédric mon exploitant pour connaître la suite: Un chargement à Kehl (Allemagne) pour la région parisienne. Il prend aussi rendez-vous chez DAF à Limeil-Brévannes (94) pour faire réparer le chauffage. Je monte à Kehl pour y charger puis je prend la RN4 à Phalsbourg direction Nancy et Paris. J'arrête au parking du péage de Phalsbourg pour mon repas du soir puis je continue ma route. Vers 23h, je m'arrête sur le parking d'un resto routier à la sortie de Vitry-le-François. Go to dodo !!!

Un pot de yaourt qui s'est fait sodomisé...

V'là ti pas qu'il neige vingt de diousse !!!

Jeudi 20

Je vais prendre un bon café-crème au resto pour me réchauffer accompagné d'un croissant car j'ai l'estomac dans les talons (Dommage qu'il n'y ai pas de steack de cheval sinon j'en aurai manger un: j'aurai eu l'étalon dans l'estomac...).Après ma toilette matinale, me voilà parti pour faire le reste de la route qui me mènera au sud-est parisien où je vide vers 11h. Ensuite je file chez DAF distant de quelques kms. Faut que j'attend 14h car là, c'est la fermeture du midi. J'en profite pour regarder un DVD tout en cassant la croûte. A 14h, je vais au bureau DAF et ils se mettent à réparer mon chauffage ainsi qu'un support d'antibrouillard avant qui s'est cassé avec les vibrations. 16h30, c'est fini (z'en ont mis du temps !!!). Petit appel à Cédric pour savoir s'il y a un chargement sur la grande poubelle. Rien, nada. Je dois remonter vers Dunkerque pour y charger demain matin. Je roule jusque Beaulencourt (en dessous de Bapaume sur la RN) pour y manger et passer la nuit.

Un beau bordel à Strasbourg...

... z'ont même fermé dans l'autre sens...

... A cause de ça !!!

Vendredi 21

6h30, je pars vers Dunkerque via Lille. Arrivé à la sortie Carvin, c'est le gros bouchon matinal... Je sors à Carvin puis file vers Lens où je reprend l'autoroute vers St Omer puis la départementale vers Dunkerque. J'arrive sur mon lieu de chargement vers 8h45 et j'en ressortirai vers 10h40. Retour à Pérenchies ! J'y fais mon plein, je discute avec les collègues puis je prend ma voiture et rentre chez moi !!!

Itinéraire de ma petite semaine.

Samedi 22

Repos

 

Dimanche 23

Repos

 

Lundi 24

Repos car férié !

 
Mardi 25

Comme j'ai un départ prévu de Pérenchies pour 6h30, je me réveille vers 5h15. Le temps de prendre une bonne douche et un bon petit-dèj, et me voilà sur le point de partir... J'ouvre ma porte et, ô surprise ! Il a neigé cette nuit !!! De plus, il a gelé par dessus et les routes sont difficilement praticables... Là où je mets en général 30 mns pour arriver à ma boutique, je vais mettre 1 heure... Je pars ce matin avec 2 clients sur Paname: Survilliers (95) et Maurepas (78). J'arrive à Survilliers vers 9h30 et j'en repars assez vite car j'ai juste un fardeau à vider là. En sortant de l'usine, l'ami Didier (Duduche pour les intimes) est là avec sa fille. Ils sont venus me faire un petit coucou ! Après 5 mns de dicute, je repars vers Maurepas. Évidemment, c'est le bordel sur la grande poubelle... Le périph est bouchonné... J'arrive à Maurepas vers 11h30 et le temps de vider, j'en ressors 1 heure plus tard. Je coupe et je mange... Petit appel à Cédric mon exploitant pour savoir mon programme à suivre: Je dois aller charger un module en convoi à Mitry-Mory (77) pour St-Avold (57). J'arrive à Mitry-Mory et vais voir aux bureaux pour charger... Ils m'annoncent que je suis le n°13 sur la liste et donc, il y a 12 camions qui doivent charger avant moi. Le problème est que je suis seul sur place et les chargements ne sont prévus que demain avec livraison impérative à St-Avold Jeudi à 16h pour le n°13 (et donc, pour moi). Sachant que j'ai un chargement prévu dans le Jura jeudi, va y avoir un problème.. J'appelle Cédric. Il se renseigne auprès de l'affréteur... L'affréteur avait "omis" de donner ce détail capital. Cédric refuse le fret. Il va me trouver autre chose: Un chargement à Montereau-Fault-Yonne pour Bourg-en-Bresse. Je file vers mon lieu de chargement et me trouve un resto dans le coin pour y passer la soirée et la nuit.

Je croise un autre convoi...

C'est du gros !

Mercredi 26

Je me pointe au chargement à 7h30: seulement 2 camions devant moi. Ça va vite et j'en ressors à 9h. Comme mon rechargement dans le Jura n'est prévu que demain après-midi, j'ai tout le temps de descendre dans l'Ain. Je décide donc de faire économiser du péage à ma boite en prenant la mythique RN 6. C'est la 1ère fois que je vais la prendre aussi longtemps !!! Je passe Saulieu et le célèbre resto de Bernard Loiseau et je passe aussi la hantise des anciens de la route: La Rochepot. J'imagine les vieux de la vieille prenant cette côte avec leur vieux Berliet, Bernard et autres Willème... Un autre monde maintenant avec nos camions munis d'ordinateurs, de retarder et d'assistance en tout genre... J'arrive sur Chalon s/Saône. Je prend l'A6 à Chalon-Nord pour en ressortir à Chalon-Sud puis c'est re la RN6 vers Tournus puis je bifurque vers Bourg-en-Bresse. Peu avant mon arrivée, je croise sur une départementale une femme en voiture qui me fait des appels de phare et me faisant des signes... J'arrête et ouvre ma vitre: la femme en question me dit de faire attention car à la sortie du prochain virage, un camion s'est couché dans le fossé. C'est un italien... Je passe prudemment et j'arrive sur mon lieu de livraison vers 16h30. J'en ressortirai 1h30 + tard. Je repasse à l'endroit où l'italien s'est couché. Les pompiers sont là ainsi qu'un dépanneur et un autre camion et ils sont en train de transborder la marchandise. Moi, je roule vers le Jura. J'arrête dans un resto à Joudes, au Nord de St Amour (39).J'y passe une bonne soirée.

Le célèbre resto de Bernard Loiseau, à Saulieu.
Le routier italien qui s'est couché...
Les secours sont sur place...
... et ça transborde !
Jeudi 27

Après un bon petit dèj, je vais me présenter sur mon lieu de chargement afin d'y charger un convoi 1ère catégorie à destination du nord de l'Angleterre. C'est pas prêt... C'est prévu pour cet aprèm mais ils vont essayer de faire en sorte que je charge pour midi... Finalement, ce ne sera pas prêt avant 15H Le temps que je charge, que je sangle et installe mes plaques "Convoi" et mon gyro, je repars vers 17h. J'enquille l'A39 direction Dijon puis l'A31 vers Langres puis l'A5 vers Troyes et enfin l'A26 vers Reims. Je roule peinard à 80 km/h. Petit arrêt miam peu avant Langres et je continue... J'arrête vers 23h sur le parking du resto à La Veuve (51) car les parkings précédents sur l'autobahn étaient complètement blindés...

Vendredi 28

8h, je remets en route après un bon café-croissant. Je prend toute la nationale vers Reims, puis toutes les nationales: Laon, St-Quentin, Péronne, Bapaume (où j'arrête manger à midi), Arras, Lens (que je traverse par la ville), et Lille. J'arrive à la boutique vers 14h15. Je fais mon plein de gasoil puis je décroche sur le parking. C'est un de mes collègues qui déchargera cette remorque en Angleterre mardi. Cédric a prévu quelque chose d'autre pour moi la semaine prochaine et je sens que ça va me plaire... En attendant, je fais tous mes papiers que je rend au bureau, je prend ma voiture et m'en vais boire un coup avec Jérémie, un de mes collègues. Après ça, je rentre chez moi.

Itinéraire de ma semaine.
Samedi 29

Repos

Dimanche 30

Repos

Lundi 31