Suivez mes aventures, semaine après semaine!

Décembre 2007

Retour menu

Samedi 1er

Repos

 

 

Dimanche 2

Repos

 

Lundi 3

Je pars de Pérenchies vers 9h, direction Grenoble où je dois aller vider demain matin. Entre Lille et Reims, je reçois un appel d'Anthony (Sweden), un copain que j'ai connu sur le forum du site FDR (www.fierdetreroutier.com). Il est au niveau de Chaumont et il monte vers Calais. On se rejoint au restaurant Le Delko à La Veuve (51). Après le repas, on repart chacun de notre côté... Moi, je continue vers St Dizier et Chaumont pour aller reprendre l'A31 vers le sud. Au soir, j'arrive au péage de Villefranche et je sors ma carte CAPLIS. J'insère mon ticket puis ma carte... Carte refusée: date de validité fin 11/2007. Et merde... Bon ben je paye avec ma carte Total. Je continue vers la rocade Est de Lyon et avec près de 9h30 de conduite, je veux pour m'arrêter à l'aire de Mionnay sur l'A46... Parking plein de chez plein.. Je continue... La seule solution pour moi: je vais aller au centre routier de Bron. J'y arrive et y trouve de la place. Je ferme mes rideaux puis je vais dans le restaurant, non pas pour manger (faut quand même pas déconner quand même... C'est dégueu là-dedans) mais juste pour aller y faire une livraison express au niveau des WC. Je ne suis quand même pas chien: en ressortant des WC, je vais au bar et y boit quand même un diabolo-menthe.

Rencontre avec Anthony à La Veuve (51)

Mardi 4

Je mets en route à 6h45 et j'arrive à côté de Voiron à 7h45 pour aller vider le matériel de chantier qui se trouve sur mon plateau. 10h, je suis vide. Petit appel à mon exploitant pour connaître la suite: Chargement à Venissieux pour la région nord de Dijon. J'arrive sur mon lieu de chargement vers 11h30 mais le temps qu'ils me chargent, je n'en ressors que vers 13h30. Je fais une pause réglementaire à l'aire de Mionnay sur la rocade-Est de Lyon puis je continue vers Dijon. En cours de route, j'appelle le client pour savoir s'ils vont me vider ce soir où demain. C'est bon, ils m'attendent pour 18h15. Finalement, j'y arrive vers 17h45. Je vide et j'appelle mon exploitant. Il me dit de remonter vers Is-sur-Tille (21) et d'y faire une bonne coupure car c'est là que je chargerai demain matin, il attend le fax de confirmation. Je remonte dans un resto à Til-Chatel (21) pour y souper et y passer la nuit.

 

Mercredi 5

Avec presque 12 heures de repos, j'appelle mon exploitant pour connaitre le lieu de chargement. Je dois charger à Is (21) pour Auch (32). Bon voyage en perspective... J'arrive sur mon lieu de chargement. Beaucoup de camions en attente mais finalement, j'y charge assez vite. Poids total de mon chargement: moins de 3 tonnes ! Ça va être bon pour la consommation de gasoil !!! Je fais mon itinéraire pour aller sur Auch: Dijon, Chalon, Monceau-les-mines, Montmarault, Clermont, Brive, Montauban et Auch. Avec 9h50 de volant, j'arrive à descendre dans le Gers et m'arrête à 20 kms au nord de Auch. Je vais au dodo.

Un complet de tuyaux en plastique pour Auch

Traversée des volcans d'Auvergne: le Mont Dore

Jeudi 6

7h30, je vide mes tuyaux à Auch puis je vais prendre un petit dèj dans un resto à l'Est de Auch, sur l'ancienne route nationale. Après ça, je téléphone à mon exploitant. Je dois remonter sur Brive. En cours de remontée, mon exploitant me rappelle pour me donner l'adresse de chargement: c'est à côté de Donzenac (19), un chargement de palettes neuves pour la région de Beauvais (60). J'arrive sur le lieu de chargement vers 12h15. Ils sont à la pause déjeûner. Je fais idem ! à 13h, c'est la reprise. Ils chargent mon plateau puis je sangle et je pars. Avec 4h30 de conduite ininterrompue, j'arrive à remonter jusqu'au centre routier d'Orléans où j'y passe la soirée et la nuit. A 21h30, je suis déjà dans ma couchette car je suis crevé... Je me réveille à minuit avec la gorge et le nez en feu. Après ça, beaucoup de mal pour me rendormir...

 
Vendredi 7

De minuit à 4h, je tourne dans ma couchette... A 4h30, je décide de me lever. Comme j'aurai 9 heures de repos à 4h45 du matin, je décide de me remettre en route. Je passe la grande poubelle (Paris) super bien puis je remonte vers Beauvais. J'arrive sur mon lieu de livraison vers 8h30. J'appelle mon exploitant pour connaître la suite de mon programme: je remonte à vide à Pérenchies. Sur l'autoroute A16 entre Beauvais et Amiens, j'attrappe un méchant coup de barre. Je m'arrête faire une coupure de 45 mns et je me mets bien au chud dans ma couchette pour rattrapper un peu de sommeil... C'est finalement mon réveil (sage précaution !) qui me réveillera 45 mns + tard ! Je continue à remonter vers Lille. Petit arrêt déjeuner juste avant Arras sur la RN 25 entre Doullens et Arras puis j'arrive à Pérenchies vers 15h30. Je fais mon plein car le camion crève de soif. + de 1000 litres dans les réservoirs. Il était temps. Finalement, j'aurai bien roulé cette semaine: presque 3200 kms en partant lundi 9h et retour vendredi 15h30. Elle est pas belle la vie ???

 
Samedi 8

Repos

Dimanche 9

Repos

Lundi 10

Départ de Pérenchies à 5h20, direction Anvers (B) afin d'y charger des plaques de métal pour Dunkerque (59). J'arrive à Anvers vers 7h30 mais le bureau n'ouvre qu'à 8h et déjà pas mal de chauffeurs qui attendent... Après l'attente et le chargement, je repars d'Anvers vers 10h. Je roule en direction de Dunkerque via Gand et Oostende. Petit arrêt casse-croûte vers Tétéghem (59) puis j'arrive chez mon client. Y'a du monde en attente... Finalement, j'en ressortirai vers 16h30. Petit coup de fil à mon exploitant: Je recharge à côté, chez Ascométal, pour la région dijonnaise. J'arrive chez Asco, je vais au poste de garde. Le gardien téléphone à l'expédition: ma commande n'est pas prête ! Elle ne le sera que demain vers 8h. Ça va faire un longue coupure... Pas grave: j'ai un livre à finir et des films à regarder.

Des plaques d'acier
Mardi 11

Je me pointe au poste de garde, je pèse et je vais aux quais d'expédition. Il est 7h30 et il n'y a pas encore de camions: je suis le 1er! Au moins, ça va aller vite à charger !!!  Du moins, c'est ce que je pense... 8h, un 2èma camion se met à côté de moi... On poireaute jusque 9h et on demande pourquoi c'est si long: pas de chariot disponible ! Bon...  On continue à poireauter...  10h, on va au nouvelles: il y a un chariot mais les chargeurs sont en pause... Ben voyons...  Belle équipe de bras cassés. Après on s'étonne que la France va mal... Finalement, j'en ressort vers 10h30. Je file vers Dijon. Mon exploitant me fait savoir que c'est à livrer le 12, soit demain. Donc, j'ai un peu + de temps devant moi. Au soir, j'arrête à Avallon (89) pour y dîner et dodo.

 
Mercredi 12

J'arrive sur mon lieu de déchargement... Même merde qu'hier: faut poireauter ! Décidément, ma semaine "sidérurgique" n'est faite que d'attente ! Bon, j'en ressortirai vers 9h45. Direction un petit vilage entre Autun et Beaune pour y charger des charpentes métalliques. Ces charpentes sont pour une Abbaye du côté de Lillebonne (76). J'arrive sur mon lieu de chargement vers 11h. Ils me chargent déjà une première charpente et le reste sera chargé vers 13h. Je casse la croûte dans le camion. Entre-temps, un autre camion se pointe. Il charge comme moi pour la même destination. En voyant la peinture perso du Scania, je me demande si cette peinture sera bien perçue par les occupants de l'Abbaye... C'est à la limite du blasphème ! Regardez les photos à gauche et vous comprendrez... Bon, il est 14h30, c'est chargé et sanglé. Je pars ! Je remonte vers Paris. Petite coupure de 45 mns réglementaire puis je passe Paris. C'est un peu le bordel... Avec 10 heures de volant, je m'arrête pour la nuit sur le parking au pied du pont de Tancarville.

Superbes peinture perso !!!

Pas pour tous les yeux quand même...

Jeudi 13

Debout à 6h45, je pars à 7h. Arrivée sur Lillebonne, je cherche un peu où se trouve l'Abbaye. Après bien des détours, je la trouve enfin ! Le Scania décoré vient juste d'arriver aussi. Le chauffeur m'offre un café dans sa cabine. On discute. Finalement, il aura du bol: il n'y a plus de moines dans l'Abbaye. Ils sont en train de faire les travaux pour en faire un musée... Après le déchargement, je dois remonter sur Dieppe où m'attend un convoi de 1ère cat pour la sud-parisien. J'arrive sur mon lieu de chargement vers 12h. C'est la pause repas. 13h30, j'entre dans le hangar. On me pose la machine puis je sangle et je pars. Direction Athis Mons (91) via Rouen, Evreux, Dreux et Trappes puis les petites routes spéciales convois. J'arrête vers 20h à Massy (91) pour la nuit.

Charpentes métalliques pour l'Abbaye de Varasse

Machine en convoi pour Athis Mons.

Vendredi 14

7h20, je remets en route. J'arrive à 8h sur le chantier à Athis Mons. La grue n'est pas encore arrivée... Elle sera là à 8h30. Le temps de décharger et je repars vers 10h. Mon rechargement: Bonnières sur Seine (78) pour le Nord. Ce lieu de chargement, je le connais que trop bien: on sait à l'heure où on arrive, mais on ne sait jamais à quelle heure on en ressort !!!  Je décide d'aller manger à Chauffour avant d'aller sur mon lieu de chargement car j'ai pas envie de rester toute l journée sans manger... J'arrive à l'usine vers 14h. Il y a 10 camions devant moi et j'apprend que les ponts de chargement sont en panne... Ça ne présage rien de bon... J'en ressortirai chargé et bâché qu'à 19h30 !!!  Je remonte dans le Nord via Rouen et j'arrête pour le repas et la nuit aux Hayons (76) où j'arrive à 21h.

Samedi 15

Je remets en route à 6h. Petit arrêt à la station BP sur l'A28 avant Abbeville pour y prendre un café. J'arrive à Pérenchies à 9h10. Fini la semaine !

Dimanche 16

Repos.

 

Lundi 17

J'arrive à Pérenchies vers 8h30 car je dois prendre un peu de matos qui me manque pour bien bosser: une plaque "Convoi Exceptionnel' arrière, quelques mètres de sandow et un gyrophare à socle magnétique. Me voilà fin prêt à partir. Direction Buire-le-Sec (62) où je dois aller vider le chargement que j'ai effectué vendredi à Bonnières. J'arrive sur mon lieu de livraison vers 11h30 et j'en ressort vers 13h. Je vais vers le port du Havre (76) afin d'aller y charger un container vide à destination de Beaune (21). Arrivé au Havre, ils me posent le container sur le plateau, je chaine et je pars. Je coupe 45 mns entre Rouen et la grande poubelle comme ça, je pourrai la traverser sans encombre. Après la traversée de Paname, je continue sur l'A6 et avec presque 9h de conduite, je tombe de sommeil. Faut dire qu'il est plus de 22h30 alors, je m'arrête sur un parking peu avant Courtenay et hop, dodo !

 

Mardi 18

Après 9 heures de sommeil, je remets en route. Petit arrêt sur une aire de service de l'A6 pour y prendre un bon café-crême et j'arrive sur Beaune vers 10h30. Ils me vident le container à la grue et je pars direction St Amour (39) afin d'y charger 2 modules en convoi exceptionnel pour Hull (Nord de l'Angleterre). J'arrive à St Amour. Thierry et Gaby, 2 de mes collègues de Pérenchies, sont déjà chargés. On boit le café ensemble en attendant mon tour pour charger. Pendant ce temps, ils se mettent en route. Je les rejoindrai dans la soirée à Chaumont. Une fois les modules chargés, je sangle et je pars tous gyros allumés. Je prends l'A39 vers Dôle et Dijon puis l'A31 vers Chaumont où j'arrive vers 20h. J'aurai bien été dîner au Truckerland à Chaumont Semoutiers mais Thierry et Gaby ont préféré aller à la Halte du Viaduc, dans Chaumont. Je les y rejoins. Arrivé sur place, je vois qu'un autre de mes copain de Pérenchies est là: il s'agit de Jeremy. On passe une bonne soirée ensemble et puis je vais me coucher.

Déchargement du container.
La vidéo est visible ICI (6 Mo)

Mercredi 19

Debout à 6h, je vais faire ma toilette au resto et je prend mon café avec mes potes. On se met en route direction Reims d'abord car on doit y rejoindre Jean-Claude, un autre de nos collègues qui doit faire un relais et récupérer un plateau lui aussi chargé pour Hull. On s'arrête au centre routier de Reims afin d'aller y chercher le chauffeur qui ramène le plateau pour Jean-Claude. Sur le parking du centre routier, on tombe sur Daniel. C'est un collègue et copain de chez AltéAd Augizeau. Nous étions déjà tombé ensemble sur les voyages de tourets vers Édimbourg (Écosse). Lui aussi est chargé pour Hull... Ça promet d'être agité durant le voyage ! On rejoint Jean-Claude au Nord de Reims. Il change de plateau et il monte avec nous. Direction Zeebrugge (B) via Laon puis la RN2 vers Maubeuge. Ensuite, passage de frontière entre Maubeuge et Mons puis c'est l'autoroute belge de Mons vers Tournai puis Brugge et enfin Zeebrugge. On arrive à l'embarquement vers 17h30. 2 autres chauffeurs de chez AltéAd Augizeau sont là ausi pour Hull: il s'agit de Félicien et Gildas. Tout le monde prend le ferry de 19h sauf Jean-Claude qui va prendre le ferry de 23h. 18h, j'embarque à bord du ferry puis je monte à la réception du bateau afin d'y prendre la clé de ma cabine. C'est une cabine partagée avec un autre chauffeur. Par chance, c'est Daniel qui partage la cabine avec moi. Thierry, Gaby, Daniel et moi allons dîner au resto du ferry. Ensuite, une soirée spectacle est organisée au bar situé à l'arrière du ferry. L'animateur nous fait un numéro de magie pitoyable... J'ai vu mieux à la TV !!! Ensuite c'est un concours de momie avec du papier-cul... Ouaip... Bof... Les britishs se croient drôles. Moi, j'ai mieux à faire: je vais me coucher tiens !

Ca ne vaut pas Gérard Majax ! (vidéo 8,90 Mo)

Concours de momie avec du papier à chiottes... Humour britannique !

Les cabines couchettes du ferry...

Jeudi 20

Le réveil sonne à 7h. Daniel et moi nous levons. Après une bonne douche, c'est le petit déjeûner au resto du ferry ou on retrouve Gaby et Thierry. L'arrivée du ferry est annoncée pour 9h45 heure britannique (c'est à dire 10h45, heure française). En fait, il arrivera plus tard que ça ! On ne débarquera que vers 11h30. On file vers Torksey, ville où on doit décharger. Félicien, Thierry, Gaby, Daniel et moi roulons en convoi, à la queue leu-leu. Gildas lui va vider ailleurs. Après le déchargement, Félicien et Daniel reprennent la route vers le sud de l'Angleterre car comme ils sont de la Bretagne, ils vont aller prendre le Ferry vers Douvres ou Portsmouth. Thierry, Gaby et moi reprenons la route vers le port de Hull où on doit embarquer ce soir pour Zeebrugge (B). Arrivée au port de Hull, on croise Jean-Claude qui vient juste de débarquer car son ferry est tombé en panne durant la nuit... A 20h, notre ferry prend la mer avec nous 3 à bord. Le repas pris dans le ferry, on va se prendre un verre de l'amitié au bar du fond où un simili-orchestre nous joue des airs connus... Il est 23h, je vais me coucher. A 3h du matin, je suis subitement réveillé à cause d'une femme qui parle fort dans le couloir. Je me lève et la rappelle à l'ordre. Je me recouche...  10 mns plus tard, ça recommence ! Là, je me re-lève et je menace d'aller voir l'équipage du Ferry afin de me plaindre. Gaby qui occupe la cabine à côté de la mienne est lui aussi réveillé et il sort aussi de sa cabine pour manifester son mécontentement. En fait, c'est une jeune femme anglaise qui s'est faite draguée mais qui se refuse à son nouveau "copain" mais qui n'arrive pas à le faire sortir de sa chambre... Moi je dit: quand on veut dormir seule, on va pas allumer les mecs au bar ! Je vais me recoucher et arrive à retrouver mon sommeil que 30 mns plus tard...

Convois de modules vers Torksey.
On boit le pot de l'amitié
Un pseudo-orchestre à bord du ferry, (Vidéo 14,8 Mo)

Vendredi 21

Réveil à 7h, je prends une bonne douche puis je vais prendre mon petit déjeûner avec Gaby et Thierry. A 9h30 on débarque à Zeebrugge. On s'arrête à la station Total de Zeebrugge pour y prendre l'eurovignette puis on roule vers la France. Thierry doit rentrer à Pérenchies . Gaby et moi allons charger à Lys-les-Lannoy (59) pour vider à Anvers (B) mercredi 26. On arrive à Lys à 11h45 mais le temps de trouver le cariste et les secrétaires pour voir ce qu'on charge, c'est la pause repas. On se mange un morceau dans le camion en attendant. 13h30, on est fini de charger. On retourne aux bureaux afin d'y faire nos papiers. Les secrétaires sont vachement cool et on rigole bien. Après ça, Gaby et moi rentrons à Pérenchies. Le temps que je fasse le plein de gasoil à la boutique, Gaby passe un coup de karcher sur son ensemble. Je passe moi aussi un bon coup de Karcher, mon camion en a bien besoin !  15h45, j'ai fini. Week-end !

 

Samedi 22

Repos

 

Dimanche 23

Repos

 

Lundi 24

Repos

 
Mardi 25

Repos

 
Mercredi 26

Je pars de Pérenchies vers 5h30, direction le port d'Anvers (B). J'y arrive vers 8h. Normalement au port il y a toujours de l'attente vu le nombre impressionnant de camions qui viennent y vider ou charger mais là, entre les 2 réveillons, c'est calme ! Pas un seul camion ! Je vais aux bureaux pour m'inscrire et je me place sous le hangar. Un énorme fenwick portuaire me vide en 2 coups de cuillère à pot. Un coup de fil à mon exploitant pour connaître la suite: Je dois recharger des plaques d'acier de l'autre côté du port pour Metz (57). J'arrive au lieu de chargement et me présente au bureau avec les références que mon exploitant m'a donné. Les références sont bonnes mais ils n'ont reçu aucun ordre de chargement... J'appelle Pérenchies. Vers 10h30, le gars du bureau vient me chercher: ils ont reçu l'ordre. Je charge mes plaques et je les chaîne. Je reviens au bureau d'expédition pour faire mes papiers puis je me mets en coupure sur le parking et je casse la croûte. Frédéric, un nouveau chauffeur arrivé chez nous depuis peu vient aussi charger pour Metz. Je l'attend en faisant une petite sieste. C'est lui qui me réveille en toquant à ma porte. Je me lève et on part. On roule tranquille jusque Metz. On va au centre routier pour y passer la soirée. Surprise: c'est fermé ! On se rabat sur le resto routier au centre Eurotransit de Ennery: fermé aussi !!! Comme nous avons 4h20 de conduite, on décide de rester sur le parking proche du resto. Un gardien de nuit nous donne 2 places sur des quais inoccupés. On discute un peu avec lui. Il nous apprend que le 26 décembre est aussi un jour férié en Moselle (ainsi qu'en Alsace) et que c'est pour ça que tout est fermé. Pour mon repas du soir, je me contente de 4 clémentines, d'une gaufre et d'un yaourt. Je passe la soirée à discuter avec Frédo puis je passe dans ma couchette pour y regarder un film et m'endormir tranquillement.

Jeudi 27

Réveil à 7h, Frédo nous a préparé un bon café. A 7h30, on se met en route pour aller vider juste à côté de Metz. On y arrive vers 7h45. Dans l'usine en question, ce ne sont pas des flèches... Le temps qu'ils bougent les camions et qui nous vident, on en ressort 2 heures plus tard. Direction Nancy où un chargement nous attend pour Anvers (B). Nous y arrivons vers 10h30. Le chargement se fait très vite et comme le déchargement n'est prévu que demain à Anvers (de toute façon après 16h, tout est fermé sur le port d'Anvers), Frédo et moi décidons de remonter tranquillement à 80 km/h. Ça fera du bien à la consommation. On s'arrête à la station Texaco à Capellen (Luxembourg) pour y prendre une bonne douche: Les douches ont été cassées par des chauffeurs de l'est... On continue notre route. On va au relais St Christophe à Longlier (B) pour voir si c'est ouvert pour la douche: Fermé. Décidément, on a pas de bol. On se rabat sur l'Open Snack de Tellin (B). La douche ne coûte que 80 centimes mais on comprend pourquoi: La cabine est très petite et le rideau nous colle à la peau. Pas très hygiénique... On s'en contente et on repart. Vers 18h, on arrive au port d'Anvers. Frédo m'emmène dans un grand resto routier au Nord du port, vers le quai 730. Je ne savais pas qu'il y avait un resto là. Frédo connais le port d'Anvers comme sa poche vu qu'avant, il faisait du porte container et Anvers était sa 2ème maison... On passe une bonne soirée puis dodo.

Vendredi 28

Je me réveille vers 6h30. Frédo dort encore. En attendant, je vais prendre ma douche et un bon café au resto. Frédo me rejoint vers 7h15. On se décide d'aller vider... On arrive chez P&O 15 minutes plus tard. On s'inscrit et on attend. L'attente ne sera pas trop longue et on vide assez vite. Petit coup de fil à Pérenchies pour connaître la suite: Retour à vide. On arrive à Pérenchies vers 11h. Moi, je passe un bon coup de Karcher sur la cabine. Plusieurs chauffeurs sont là et on discute un peu. L'exploitation nous invite à boire une coupe de champagne pour fêter la fin d'année. 13h, il est temps pour moi de partir. Je passe ma voiture au lavage car elle est noire de crasse puis je vais chercher mon pote Christian sur Lille. On va tous les 2 manger dans un resto routier de Roncq. On en profite pour le tester et le noter pour le site www.resto-routier.com . Ça y est, je suis en long week-end jusque mercredi 2 Janvier 2008 !  Bonnes fêtes de fin d'année à tous mes lecteurs !!!

Samedi 29

Repos

Dimanche 30

Repos

Lundi 31

Repos